LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Le monstre marin Leviathan - Cachalot de la préhistoire

Léviathan

Le Leviathan est un monstre marin mythique ou un dragon qui est mentionné dans le livre de Job. Job 41 décrit le Leviathan comme un monstre des mers ou un dragon cracheur de feu. “La fumée coule de ses narines” et son souffle est si chaud qu’il “met le feu aux braises” avec “les flames qui sortent de sa bouche”. Selon Job, le Leviathan est si massif qu’il cause les vagues de la mer.

Certains savants croient que le Leviathan est basé sur d’autres légendes similaires d’anciens peuples qui entraient en contact avec les juifs, comme par exemple le monstre Lotan de la Mer cananéenne et la déesse de la mer babylonienne Tiamat.

Le Leviathan dans la légende juive

Ziz, Behemoth et Leviathan
Ziz, Behemoth et Leviathan

Tout comme le Behemoth est un monstre invincible de la terre et que le Ziz est un géant des airs, dans la légende juive le Leviathan est représenter comme un monstre marin primordiale qui ne peut être vaincu. Job 26 et Job 29 raconte que “le glaive n’a aucun effet” et que “le cliquetis de la lance l’amuse”. Selon la légende, le Leviathan sera servi comme entrée au banquet messianique d’Olam Ha Ba (le monde à venir). Dans ce cas de figure, Olam Ha Ba est conçu comme un royaume de dieu qui existera après la venu du messie. Le Talmud Baba Batra 75b déclare que les archanges Michael et Gabriel seront ceux qui tueront le Leviathan. D’autres légendes racontent que dieu tuera le monstre marin, tandis qu’une autre version de l’histoire raconte que le Behemoth et le Leviathan s’affronteront dans un combat mortel à la fin des temps avant d’être servi au banquet.

Le Leviathan, la baleine préhistorique géante

Les légendes juives sont remplies de métaphores mais ce que bien des gens ignorent, c’est que le Leviathan est un véritable monstre des mers qui à vécu à l’époque du Miocène et qui est l’ancêtre du Cachalot moderne.

Ce monstre marin fait techniquement partie des physétéroïdes, une famille de baleines à dents dont l’existence s’étend sur 20 millions d’années dans les archives de l’évolution. Les seules physétéroïdes encore existant aujourd'hui sont le Cachalot pygmée, le Cachalot nain et le Cachalot standard que la plupart des gens connaissent et adorent. D’autres membres longtemps disparus de ce groupe inclut Acrophyseter et Brygmophyseter qui étaient de taille chétive comparativement au Léviathan et à ses descendants cachalots.

Les plus longues dents du royaume animal

Dent de Leviathan

Si vous croyiez que le Tyrannosaurus Rex ou que le Tigre à dents de sabre avaient des crocs impressionants, ils ne sont rien en comparaison de ceux du Léviathan. Ce monstre marin possédait les plus longues dents de tout le royaume animal, mort ou vivant, avec des crocs de 14 pouces qui servaient à déchiqueter la chaire de ses pauvres victimes. Étonnament, les dents du Léviathan étaient même plus grosses que celles du superprédateur de l’océan Mégalodon, bien que celles du requin préhistorique étaient plus pointues.

Un gabarit immense

Avec un gabarit de 50 tonnes et une longueur de 50 pieds de la tête à la queue, ce cachalot des temps anciens devait avaler des centaines de livres de nourriture chaque jour afin de maintenir sa masse et d’alimenter son métabolisme à sang chaud. Les proies de choix au menu du Léviathan étaient de petites baleines, des phoques et des dauphins de l’époque du Miocène. Ce monstre de la mer devait également se nourrir à l’occasion de poissons, calmars, requins et toutes autres créatures sous-marines qui croisaient son chemin lors d’une mauvaise journée.

Leviathan vivait avec Megalodon

Megalodon vs Leviathan

Parce que les preuves fossiles se font assez rare, on ignore combien de temps exactement le Leviathan à dominer les océans, mais on sait avec certitude qu’il devait lui arriver de croiser le chemin du gigantesque requin préhistorique Mégalodon puisqu’ils vivaient à la même époque. Bien que ces prédateurs d’apex ne se chassait probablement pas l’un l’autre, ils devaient compétitionner pour les mêmes sources de nourriture.

Vous avez dit Livyatan ?

Le nom Léviathan, d’après le monstre marin du vieux testament, semble plus qu’approprié pour cette baleine géante. Les chercheurs se sont cependant rendu compte après coup que ce nom avait déjà été attribué à une espèce de Mastodonte près d’un siècle plus tôt. Pour cette raison, on réfère généralement à ce cachalot par le nom Livyatan, qui est l’épellation hébraïque de Léviathan. Le nom de l’espèce, L. melvillei, rend hommage au célèbre écrivain du 19ème siècle Herman Melville, créateur de Moby Dick. Melville est mort bien avant que l’on ne découvre le Léviathan ; il connaissait peut-être l’existence d’une autre baleine géante préhistorique, le Basilosaurus d’Amérique du Nord.

Découvert au Pérou

Machoîre de Livyatan

Le Léviathan est l’un des rares animaux préhistoriques à avoir été découvert au Pérou ; cette région d’Amérique du Sud n’est pas réputée pour ses lits de fossiles dû en grande partie aux aléas des temps géologiques profond et de la dérive des continents. Le Pérou est mieux connu pour ses baleines préhistoriques – et pas uniquement le Léviathan mais également d’autres “proto-baleine” qui l’on précédé par des dizaines de millions d’années – et aussi pour ses manchots préhistoriques géants comme Inkayacu et Icadyptes qui étaient environ la taille d’un grand adulte humain.

Disparition du Leviathan

Comme mentionner précédemment, on ignore combien de temps ce monstre des mers à survécu après l’époque du Miocène. Mais cela demeure un fait que si le Léviathan à disparu des océans, c’est assurément parce que les populations de ses proies favorites, comme les phoques préhistoriques et les dauphins, ont rapidement diminuer après que ceux-ci succombe à des changements de températures et de courants. L’ultime sort du Léviathan a été le même que son arch-nemesis, le requin Mégalodon.

À lire également