Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Baryonyx

La première chose qui fut trouvée de ce qui allait devenir un nouveau dinosaure, le Baryonyx, fut une immense griffe. En 1983, le chasseur de fossiles amateur William Walker l’a sortie d’une glaisière du Surrey, dans le sud de l’Angleterre. Plus tard, un groupe de paléontologues du musée d’histoire naturelle de Londres a visité le site et y a découvert beaucoup de squelettes de Baryonyx dans des gisements du Crétacé inférieur. Le Baryonyx et ses parents, les spinosauridés, étaient des théropodes assez peu communs. La griffe qui a conduit les paléontologues sur les lieux provenait de sa main. Certains saurischiens avaient aussi des grandes griffes, mais elles n’étaient pas comparables à celles des Baryonyx ou autres spinosauridés. Le Baryonyx avait de puissants membres antérieurs, à tel point que des scientifiques ont pensé qu’il était peut-être capable de marcher sur ses quatre pattes. Alors que tous les théropodes avaient de grandes mains très griffues, celles du Baryonyx étaient plus massives, ce qui suggère qu’il les utilisait pour se battre en corps à corps. Quelques chercheurs ont émis l’idée qu’il était avant tout piscivore, pêchant les poissons à la main et se servant de son long museau mince pour happer ses proies hors de l’eau. Les crocodiles actuels, qui attrapent le poisson de cette façon, ont aussi parfois le même type de mâchoire. Ses dents, d’ailleurs moins aplaties que la plupart de celles des autres théropodes, étaient plutôt en dents de scie. Cette caractéristique et la finesse de sa mâchoire ont conduit des scientifiques à penser qu’il ne pouvait terrasser de grands animaux, ce qui laisserait à penser que son régime alimentaire se constituait de poissons. On a cependant trouvé des os d’Iguanodon dans les entrailles d’un Baryonyx ; peut-être visait-il de plus grandes proies, mais l’on peut aussi penser que cet Iguanodon était déjà mort et que le Baryonyx était aussi charognard.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !