LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Brachiosaure

Brachiosaure

Le Brachiosaure est l’un des dinosaures les plus populaires à apparaître dans les films. Il fait partie des septs dinosaures présents dans l’épisode original de la saga Jurassic Park (les autres étant le Dilophosaure, le Triceratops, le Gallimimus, le Parasaurolophus et bien sûr les maintenant très célèbres Velociraptor et Tyrannosaure). Les gens se souviennent tous de la scène ou le Dr. Ellie Satler et le Dr. Alan Grant s’émerveillent presque jusqu’à en perdrent connaissance devant un troupeau de Brachiosaurus qui broutte majestueusement la cime des arbres à l’horizon. Le Dr. Grant s’exclame ensuite avec grand étonnement: “Ils se déplacent en troupeau, ils se déplacent en troupeau!”.

Scène culte de Jurassic Park

Scène culte associée à une musique de fond épique ; tout les ingrédients pour un gros blockbuster. Mais même avant la superproduction de Spielberg, le Brachiosaurus était déjà le sauropode de prédilection pour les directeurs souhaitant recréer les paysages du Mésozoique en plus de faire des apparences dans d’autres productions. Ceux qui comme moi sont des fans fini de la trilogie originale de la Guerre des Étoiles seront heureux d’apprendre que les créatures qui servent de monture aux Jawas dans la version améliorée de “Un Nouvel Espoir” sont en fait modelées sur le Brachiosaure.

Posture de giraffe

Il est très facile de distinguer le Brachiosaurus des autres grands sauropodes puisque les pattes avants de celui-ci sont beaucoup plus longues que les pattes arrières. Ce trait particulier lui confère une posture qui est typique d’une giraffe et est également à l’origine de son nom qui signifie “lézard à bras”. L’humérus (os des bras) de ce dinosaure fait à lui seule plus de six pieds de long, ce qui est plus grand que la majorité du monde. Son cou est également très élancé et flexible tandis que sa queue est plutôt courte. Cette morphologie permettait au Brachiosaure d’atteindre les branches élevées des arbres sans trop se fatiguer. Si ce dinosaure existait encore aujourd’hui, il serait capable du haut de ces 40 pieds de regarder à travers les fenêtres du quatrième étage d’un édifice ; le Brachiosaurus était un véritable géant.

Narines dans le front

Crâne de Brachiosaurus

Lorsque l’on venait tout juste de découvrir cette nouvelle espèce de dinosaure il y a plus d’un siècle, les naturalistes de l’époque ont d’abord spéculer qu’un animal avec un poid aussi colossale (50 tonnes) ne pouvait se supporter qu’en marchant au fond des lacs et des rivières. Selon cette théorie, il sortait régulièrement sa tête de l’eau comme un périscope de sous-marin afin de manger et de respirer grâce à des narines située en hauteur sur son crâne. On retrouve cette caractéristique chez de nombreux autres sauropodes. On a toutefois discréditer cette hypothèse après qu’une analyse mécanique ait démontrer formellement qu’à des profondeurs de plus de 40 pieds, la pression de l’eau aurait rapidement suffoquer la grosse bête. Il s’agit de l’un des grands mystères associés aux dinosaures sauropodes comme le Brachiosaure et le Diplodocus. Pourquoi diantre avaient-ils les narines dans le front? Certaines personnes en manque d’attention sont même aller jusqu’à proclamer que le monstre du Loch Ness en Nouvelle-Écosse n’est rien d’autre qu’un Brachiosaurus vieux de 150 millions d’années qui à survécu à l’holocoste du Crétacé et qui se terre maintenant dans les eaux profondes du lagon écossais. Il s’agit bien évidemment d’hurluberlus puisque jusqu’à ce jour le Spinosaurus est le seul dinosaure que l’on sait capable de nager.

Mode de vie terrestre et nomade

Non, le Brachiosaure était un animal mieux adapté au mode de vie terrestre qu’aquatique. Il partagait les plaines fluviales nord-américaines du Jurassique supérieur avec de nombreux autres genres de sauropodes: Apatosaurus, Diplodocus… Ces écosystèmes étaient si luxuriants et fertiles qu’ils pouvaient accomoder toute une faune d’herbivores. Fort probablement, ces dinosaures coexistaient pacifiquement grâce à des stratégies d’adaptations diététiques différentes. Tandis que Apatosaurus et Diplodocus se nourrissaient d’arbustes et de buissons bas, Brachiosaurus se concentrait sur les branches hautes. Des études ont révélées que les sauropodes adultes consommaient en moyenne la quantité phénoménale de 400 kg (880 livres) de plantes sèches à tout les jours. La machoîre de Brachiosaure était épaisse et ses dents en forme de cuillère étaient faits pour arracher la végétation plutôt que pour mastiquer. Ces animals étaient presque sans aucun doute nomades, migrant lentement en troupeau vers une nouvelle région après avoir épuiser les ressources végétales d’un endroit. L’alimentation de ce dinosaure était constitué principalement de conifères, de cycas et de ginkgos.

Giraffatitan, le sosie africain de Brachiosaurus

Giraffatitan
Troupeau de Giraffatitan

Le Brachiosaure n’était cependant pas le seule brachiosauridé de l’époque. D’autres dinosaures moins connus exhibaient les mêmes formes corporelles généralement associées à la famille des brachiosaures: un long cou, une courte queue et des pattes avants plus longues que les pattes arrières. Il y a Astrodon, Bothriospondylus, Sauroposeidon et l’inmanquable Giraffatitan. La Giraffatitan à vécu à la même époque que le Brachiosaurus mais en Afrique du Nord plutôt qu’en Amérique. Mis à part le fait que son cou était encore plus allongé, cette créature était un sosie parfait du Brachiosaure. La Giraffatitan était tellement identique au Brachiosaurus en tout les points de vues que les paléontologues sont incapable de décider s’il s’agit de deux espèces différentes de dinosaures ou de la même espèce ayant évoluée dans des régions caractérisées par des conditions différentes. C’est exactement la même situation que l’on retrouve avec le Diplodocus et le Seismosaurus.

Espérance de vie dépassant le siècle

Ces dinosaures étaient tellement massif que lorsqu’ils parvenaient à atteindre la taille adulte leurs espérance de vie pouvait facilement dépasser le siècle. Il était virtuellement impossible, même pour un grand prédateur carnivore comme Allosaurus, de s’attaquer à des sauropodes adultes en bonne santé. La taille de ces bêtes était simplement incomparable ; ils mourraient généralement de vieillesse ou de maladies dégénératives. Les petits et les juvéniles étaient protéger par les troupeaux jusqu’à ce qu’ils ne soient plus menacer par les tyrannosaures de l’époque. Le gabarit du Brachiosaure combiné à son métabolisme reptilien à sang froid (ou possiblement homéotherme) fait de lui une créature de longue haleine. Les paléontologues croient que les sauropodes prenaient un long moment à se réchauffer sous le soleil et un moment tout aussi long pour dissiper la chaleur accumuler durant la nuit résultant en une température corporelle stable.

Des fossiles sans crânes

Fossile de Brachiosaurus

Un fait bien étrange des dinosaures comme le Brachiosaurus est que son crâne est faiblement attacher au reste de son corps et donc facilement détacher par les prédateurs ou l’érosion naturel après la mort. En 1883, Othniel Marsh a tout d’abord retrouver un crâne solitaire de grand sauropode près de Garden Park qu’il a initialement rattacher à une reconstruction d’Apatosaurus, ne sachant trop quoi en faire. Ironiquement, quelques années plus tard, le premier fossile de Brachiosaure a été déterré au Colorado par Elmer Riggs et une équipe de chercheurs sponsorisée par le musée d’histoire naturelle de Chicago et était en grande partie complet sauf évidemment pour le crâne. Le spécimen fût nommé Brachiosaurus altithorax. En 1914, soit près d’une douzaine d’années plus tard, un paléontologue Allemand a dénicher un fossile dispersé de sauropode géant dans la région de Tanzanie sur la côte est africaine. Il a cru à tort qu’il s’agissait d’une autre espèce de brachiosaure et a assigné le nom de Brachiosaurus brancai à ce vestige. Toutefois, on sait maintenant grâce à la théorie de dérive des continents qu’il s’agit de deux espèces distinctes bien qu’ils soient extrêmement similaires du point de vue anatomique. La Giraffatitan, ou “giraffe géante”, est beaucoup mieux connu que le Brachiosaure en grande partie parce que l’on dispose de fossiles plus complet. Bien que l’on ait retrouver plusieurs vestiges dans quelques autres États du midouest américain, les fossiles de Brachiosaure sont rares. En fait, bon nombres d’informations sont extrapoler à partir de ceux que l’on connait sur le Brachiosaurus africain, la Giraffatitan.

À lire également