Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Coelophysis

En 1881, la description du Coelophysis d’Edward Drinker Cope était uniquement fondée sur les quelques fragments qu’il avait trouvés dans les sédiments du Trias supérieur au Nouveau-Mexique. C’est en 1947, un peu plus au nord, à Ghost Ranch, qu’une équipe de paléontologues découvrit un trésor de plus de cent squelettes de tailles diverses. De ce fait, le Coelophysis est maintenant l’un des plus connus de tous les théropodes primitifs existants. Comme tous les autres théropodes, le Coelophysis est assez petit. D’ailleurs beaucoup des spécimens découverts à Ghost Ranch étaient des adultes ne faisant pas plus de 1,5 m de long. Les restes de plus petits animaux ont été trouvés à l’intérieur d’un Coelophysis. On en déduisit aussitôt qu’il mettait bas. Aujourd’hui, on pense plus vraisemblablement que le Coelophysis était cannibale et qu’il mangeait les jeunes de son espèce. Les mains de théropodes avaient trois doigts. Néanmoins, le théropode le plus primitif en avait davantage. Ainsi, le Coelophysis possédait quatre doigts sur chaque main, mais le quatrième étant extrêmement petit, il est fort probable que celui-ci ait été totalement invisible. Nous ne savons toujours pas pourquoi tant de squelettes ont été découverts dans une si petite zone. Cependant, quelques géologues pensent que cette région, comme les régions tropicales que nous connaissons aujourd’hui, était sujette à des cycles saisonniers pluvieux puis secs. Il est d’ailleurs fort probable qu’un troupeau entier mourût durant une saison très sèche, puis fût enfoui après une inondation au début de la saison des pluies qui suivit.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !