Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Cryolophosaurus

C’est le géologue David Elliot qui a découvert, en 1990, les restes du Cryolophosaurus, un assez grand théropode. Ils étaient sur le sommet du mont Kirkpatrick dans les montagnes centrales Transantarctiques, ce qui devait être, à l’époque du Jurassique inférieur, le côté est du continent sud du Gondwana. Les restes, qui étaient mélangés avec ceux d’un ptérosaure, d’un prosauropode et d’un tritylodonte, mammifère reptilien, ont donc été exhumés l’année suivante par le Dr William Hammer. Les dents de deux autres théropodes ont été retrouvées dans des couches sédimentaires environnantes, suggérant que le Cryolophosaurus avait été dévoré par des animaux nécrophages. Actuellement, on en connaît un crâne et un fragment de squelette. Il est à peu près le seul théropode relativement bien conservé découvert sur cette partie du Gondwana. Le Cryolophosaurus avait de larges crêtes allant vers l’arrière et qui avançaient sur le haut du crâne et au-dessus des yeux. De petites cornes se trouvaient sur le côté de ces crêtes. Celles-ci étaient formée par l’os lacrymal du crâne qui s’étendait sur toute la largeur de la tête jusqu’entre les yeux. Comme avec les autres théropodes à crêtes, le Dilophosaurus par exemple, ces crêtes pouvaient servir durant la parade nuptiale ou comme un moyen de reconnaissance avec les membres des autres espèces. En dépit de quelques caractéristiques propres aux théropodes primitifs, le Cryolophosaurus était apparenté aux allosauridés du Jurassique supérieur. Ses dents tranchantes en forme de poignard étaient sans aucun doute celles d’un carnivore.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !