Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Edmontosaurus

Les hadrosauridés ou dinosaures à bec de canard étaient une famille de grands ornithopodes, ils ont d’ailleurs été nommés en raison de leur gueule large et aplatie à l’avant. La gueule était donc couverte d’un bec à corne sans dents, ressemblant à un bec de canard monstrueux. L’Edmontosaurus l’utilisait pour enlever d’un coup les végétaux qu’il mangeait avec ses nombreuses dents étroitement remplies, il est d’ailleurs possible qu’elles aient été près d’un millier à garnir sa mâchoire. Et comme les dents s’usaient très vite, elles étaient sans cesse remplacées. L’Edmontosaurus est l’un des derniers hadrosauridés et aussi l’un des plus grands. En fait c’était avec le Tyrannosaurus et Triceratops l’un des derniers dinosaures vivant de la fin du Crétacé. Pour l’aider à supporter son poids considérable (un grand Edmontosaurus pouvait peser environ 5 t), il avait de puissants membres antérieurs et des sabots sur les mains. Son épine dorsale était soutenue par des tendons osseux immenses qui s’entrecroisaient vers le bas. L’Edmontosaurus a probablement passé la plupart du temps sur ses quatre pattes, se dressant sur ses pattes arrière uniquement pour courir. On a retrouvé dans l’Alberta, au Canada, des vestiges d’Edmontosaurus avec des empreintes de peaux sur certaines parties du corps, dont les mains. Ces découvertes étonnantes ont permis de procéder aux reconstitutions d’hadrosauridés, présentés trop tôt comme des animaux aquatiques. La peau de la main montrait une structure entre les doigts qui faisait penser au pied palmé d’un canard. On a réalisé plus tard qu’il s’agissait en réalité des restes de rembourrage derrière les sabots. Bien des animaux à sabots actuels ont un rembourrage similaire qui les aide à supporter leur poids. De nos jours, les reconstitutions de l’Edmontosaurus et des autres hadrosauridés les montrent comme des animaux terrestres.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !