Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Hypsilophodon

L’un des plus célèbres dinosaures de petite taille, l’Hypsilophodon, a été aussi l’un des premiers à être étudié. C’est en 1849 qu’il a été trouvé dans les roches de Wealden dans le sud de l’Angleterre, une région déjà connue pour la découverte de fossiles d’Iguanodon 20 ans auparavant. On a donc d’abord pensé qu’il s’agissait d’un jeune Iguanodon. Ce n’est qu’en 1869 que le zoologiste anglais Thomas Henry Huxley a reconnu qu’il s’agissait d’un animal différent. Il l’a nommé ainsi à cause de ses dents fortement striées. Huxley a également réalisé qu’il devait être agile et se déplacer principalement sur ses pattes arrière, ce qui était une affirmation surprenante si l’on considère que beaucoup de scientifiques pensaient à l’époque que les dinosaures étaient de lourdes créatures se déplaçant à quatre pattes. Les premières reconstitutions du pied de l’Hypsilophodon ont par erreur montré celui-ci avec le premier orteil inversé. Cette particularité commune chez les animaux vivant dans les arbres leur permet de tenir sur les branches. Ainsi, les premières reconstitutions d’un spécimen complet l’on montré perché sur des branches un peu à la manière d’un kangourou archaïque. Finalement, le pied a été repositionné correctement, et l’Hypsilophodon ramené au sol a été décrit comme un ornithopode rapide, assez proche du Dryosaurus du Jurassique. Comme lui, il avait de longues pattes arrière bien adaptées aux courses rapides. Sa queue, comme celle du Dryosaurus, était longue et tenue au-dessus du sol pour contrebalancer le poids du corps. Ses dents et sa mâchoire étaient particulièrement bien adaptées pour broyer les végétaux durs dont il se nourrissait. Il avait des joues charnues ou la nourriture pouvait être stockée avant d’être mâchée, et un bec à corne qui récoltait la nourriture. À la différence du Dryosaurus et des autres ornithopodes, il avait encore quelques dents sur le devant de la mâchoire supérieure. Il était plus primitif à cet égard que le Dryosaurus, même s’il vivait 300 millions d’années après l’extinction de l’ornithopode le plus avancé.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !