Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Mamenchisaurus

Le Mamenchisaurus était un animal avec le plus long cou ayant jamais existé (la moitié de la longueur de l’animal). Mesurant peut-être 15 m, cette formidable structure était supportée par 19 vertèbres, et aucun autre dinosaure n’en avait autant dans le cou. C’est parce que ces vertèbres étaient creuses, et les os aussi fins que des coquilles d’œufs, que le cou était très léger, mais il était consolidé par de longues tiges osseuses courant entre les vertèbres. Beaucoup de reconstitutions de Mamenchisaurus le montrent avec un cou raide comme un piquet. Quelques-unes de ces structures auraient dû recouvrir trois ou quatre vertèbres. Seuls quelques morceaux de crâne ont été retrouvés, qui montrent un assez petit museau, des dents robustes mais émoussées devant et sur les côtés de la gueule. La lourdeur des dents nous donne une indication sur ce que pouvait être son régime alimentaire. Ses dents devaient être particulièrement appropriées pour déchiqueter des cycas ou des feuilles fibreuses. Mamenchisaurus ressemblait quelque peu aux sauropodes nord-américains comme le Diplodocus et l’Apatosaurus. Nous pensons aujourd’hui qu’il faisait partie d’un groupe singulier en Asie. Durant le Jurassique supérieur, l’océan Atlantique, devenu trop large, limitait la circulation des animaux entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Et même si l’Asie et l’Europe étaient reliées, les déserts et les montagnes restreignaient aussi le mouvement d’est en ouest de ces grands animaux. En 1954, le Mamenchisaurus a été décrit par le chinois Chung Chien Young, considéré comme le fondateur de la paléontologie chinoise des vertébrés. Il renomma d’ailleurs bien des dinosaures et notamment le Lufengosaurus et l’Omeisaurus.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !