Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Megalosaurus

En dépit de son nom familier et de son association avec les premiers travaux scientifiques sur les dinosaures, nous savons peu de chose du Megalosaurus. La première description officielle d’un dinosaure non volant fut faite par William Buckland au début des années 1820, à partir d’une collection de fossiles, incluant des fragments de jambe, d’épaule, de hanche et de mâchoire, ce qui ne permettait pas de préciser la véritable apparence de cet animal. De ce fait, les restes de grands théropodes comprenant le Tyrannosaurus et l’Allosaurus ont été identifiés par erreur comme Megalosaurus, et toutes les erreurs n’ont pas dû être corrigées. Les éléments disponibles, pour la plupart des fossiles de mâchoire, de dents et des os iliaques, suggèrent que le Megalosaurus était énorme. Il est beaucoup plus difficile en revanche d’estimer sa longueur et son poids. Il devait mesurer environ 9 m de long, 3 m de haut et peser près d’une tonne. Comme les autres théropodes, c’était un prédateur bipède avec des mains saisissantes pourvues de trois doigts. Néanmoins, il s’agit ici de pures conjectures car aucun reste de membres antérieurs n’a encore été retrouvé. De grandes empreintes de pas, orientées vers l’intérieur et trouvées sur une piste dans le sud de l’Angleterre, traditionnellement attribuées au Megalosaurus, montrent que cet animal volumineux se déplaçait lentement et assez maladroitement sur ses deux pattes. Sa puissante mâchoire articulée et ses dents courbes et tranchantes indiquent que ce redoutable prédateur devait se nourrir de grandes variétés d’animaux, par exemple de grands sauropodes. L’évolution du Megalosaurus est encore un mystère pour les paléontologues. Le peu d’études effectuées prouve qu’il ne fait pas partie des allosauridés, ni des coelurosauriens, mais qu’il se rapproche davantage de la famille des spinosauridés (comme le Spinosaurus) et de celles des baryonychidés (Baryonyx). Ce lien n’est cependant pas encore tout à fait clairement établi.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !