Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Parasaurolophus

Avec son museau osseux dressé en forme de tuba géant, le Parasaurolophus était l’un des plus étranges hadrosauridés. Mais il manquait un trou au bout du museau, c’est pourquoi il n’est pas possible que cette structure osseuse lui ait servi d’appareil respiratoire pendant qu’il nageait ou se nourrissait sous l’eau. Il semble plus probable qu’elle lui servait à émettre des sons pour se signaler à des partenaires, ou pour la parade nuptiale si cette structure était colorée. Nous savons grâce aux spécimens découverts que ces crêtes étaient couvertes de peau. Le premier squelette de Parasaurolophus a été recueilli en 1921 par Levi Sternberg dans le sud de l’Alberta au Canada, région qui est maintenant le Dinosaur Provincial Park. C’est encore aujourd’hui le plus complet. Trois espèces de Parasaurolophus sont différenciées par leurs crânes. P. cyrtocrystatus avait une courte crête, mais P. walkeri et P. tubicen avaient des crêtes plus longues. La structure interne de la crête qui, à la différence de celle du Saurolophus, avait une surface creuse qui connectait avec les nasaux et l’arrière de la gorge était plus complexe chez le P. tubicen que chez les autres espèces de Parasaurolophus. Comme tous les hadrosauridés, il était herbivore. Ses dents compactes et serrées, avaient toutes une strie centrale, ce qui rendait plus facile la mastication des végétaux durs. Les principaux dangers auxquels il devait faire face venaient de plus grands prédateurs, tel l’Albertosaurus. Il devait donc se protéger en restant en grands troupeaux, comme les herbivores actuels le font dans les plaines d’Afrique.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !