Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Protoceratops

Le Protoceratops, l’un des premiers néocératopsiens, avait une collerette bien développée qui s’étendait derrière la gueule et sur le cou. Néanmoins, il lui manquait les cornes caractéristiques des membres plus avancés du groupe, bien que quelques espèces aient eu une petite bosse sur le museau qui aurait pu supporter une corne en kératine, comme celle d’un rhinocéros moderne. Le Protoceratops était un animal très commun pendant le Crétacé supérieur dans les plaines de Mongolie. Ses restes fossilisés sont d’ailleurs parmi les plus abondants trouvés en Mongolie par l’expédition de Roy Chapman Andrews du Musée américain d’histoire naturelle, entre 1922 et 1925. Leur abondance a conduit les scientifiques à croire que c’était un animal très sociable vivant en troupeau. Les expéditions américaines ont aussi découvert des nids et des œufs appartenant au Protoceratops. C’étaient les premiers nids de dinosaures jamais trouvés, et bien évidemment cette découverte a fait l’objet d’une grande diffusion. Une autre célèbre découverte fut celle d’un squelette de Protoceratops entrelacé avec celui d’un Velociraptor. Nous ne savons pas s’il s’agit d’un acte de prédation, mais les grands théropodes comme le Velociraptor (ou le Tarbosaurus) pouvait aussi compter parmi les principaux prédateurs des herbivores tels que le Protoceratops. Grâce aux très nombreux squelettes complets de Protoceratops, les scientifiques ont pu trouver des différences entre les mâles et les femelles. Les mâles adultes avaient la collerette plus redressée et une bosse plus proéminente sur le museau. Ces deux caractéristiques devaient leur servir pour attirer les femelles. Il est aussi possible que la bosse ait été utilisée pour combattre d’éventuels rivaux mâles. Le Protoceratops se déplaçait probablement sur ses quatre pattes, car le poids de la tête et de la mâchoire rendait certainement la position debout impossible. Il devait principalement se nourrir de plantes basses qu’il cassait avec son bec, avant de les mâcher à l’aide des nombreuses dents situées à l’arrière de sa gueule.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !