LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Spinosaurus

Il y a 95 millions d’années, la région du sud-est de Morocco en Afrique du Nord était la demeure de la plus grande faune de prédateurs géants de la Terre: des Coelacanthes de la taille d’une voiture, des crocodiles immenses comme le Sarcosuchus, des requins, des reptiles volants et tout une diversité de dinosaures carnivores. Les roches rougâtres de l’ère du Crétacé de ces communautés arides ont mis à jours les restes de théropodes comme le Carcharodontosaurus (que l’on peut voir dans la peinture exquise “Tonnerre à travers le Delta” du paléoartiste Mark Hallett), le Spinosaurus et de nombreuses autres espèces moins connus. L’Oasis tropicale de la formation géologique de Kem Kem était un paradis terrestre et l’endroit idéale pour une biodiversité fleurissante de redoutables créatures massives. Souvent qualifié d’endroit le plus dangeureux de l’histoire de la planète, cette région du globe comptait plus de prédateurs que d’herbivores dans ses écosystèmes.

Encore plus gros que le Tyrannosaure

De cet environnement est née le Spinosaurus, un dinosaure théropode piscivore dont les dimensions surpassait celle du Tyrannosaurus Rex. Tel que dépeint lors de son caméo dans le film Jurassic Park III, ce dinosaure de 50 pieds de long était si vorace qu’il pouvait ne faire qu’une bouchée d’un T-Rex. Il se déplaçait sur ses pattes arrières, sa machoîre de crocodile était remplie de dents acérées et son dos possédait la marque distinctive attribué au Spinosaure: une énorme voile montée par des épines dorsales de près de 6 pieds de haut.

Scène de Jurassic Park III - Spinosaurus vs Tyrannosaurus

Apparence réelle inconnue

Le Spinosaurus est l’un des grands casse-tête de la paléontologie puisqu’il n’est connue que par quelques rares ossements et donc son apparence réelle demeure jusqu’à aujourd’hui spéculation.

Découverte initiale

L’histoire de Spinosaurus débute en 1912 lorsque le paléontologue Allemand Ernst Freiherr Stromer von Reichenbach déterre dans l’oasis d’El Bahariya en Égypte d’étranges ossements appartenant à un dinosaure inconnu: quelques vertèbres et des morceaux de crâne, notamment la partie inférieure de la machoîre dont les dents insolites servaient sans doute à attraper des poissons. Le fossile avait également de longues épines dorsales qui pouvaient faire penser au caméléon à crête.

Quelques années plus tard, en 1915, Stromer à soigneusement documenter ses trouvailles grâce à des illustrations et des photographies. Les restes ont par la suite été envoyé au Musée de Munich pour y être exposer de façon permanente. Malheureusement l’Allemagne du XXe siècle est caractérisé par des périodes de guerres et le spécimen de Spinosaurus aegypticus à complètement été détruit dans des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Il ne reste aujourd’hui que divers descriptions détaillées qui suffisent à se faire une bonne idée du fossile retrouvé par le chercheur Allemand.

Nouvelle reconstruction

Reconstruction de Spinosaurus

Très récemment, il y a eu un regain d’intérêt pour le Spinosaure après que l’on ait découvert de nouveaux ossements dans les roches de Kem Kem à Morocco. En 2008, un paléontologue de l’Université de Chicago en expédition dans le désert du Sahara à la recherche de fossiles afin de compléter une thèse de doctorat a reçu en cadeau d’un homme moustachue une boîte de carton remplie de vestiges de dinosaures. L’homme souhaitait obtenir l’expertise de l’imminent chercheur américain afin d’identifier les os. En ouvrant la boîte, il y a découvert un os long et pointu qui s’est avéré être une épine de Spinosaurus.

En 2013, ce même scientifique à entendu d’un de ses collègue que le Musée d’Histoire Naturelle de Milan avait possiblement fait l’acquisition d’un spécimen de Spinosaure. En visitant le musée, le Dr. Ibrahim s’est retrouvé face à un squelette partiel de Spinosaurus étendu dans le sous-sol du muséum. Les fossiles provenaient d’un collectionneur privé mais le personnel du musée se doutait qu’il les avaient trouvé à Morocco. En comparant les deux groupes de vestiges, le docteur de Chicago à remarquer d’étranges similitudes au niveau de la teinte des os ce qui lui a fait croire qu’ils venaient sans doute du même emplacement géographique.

Cela fût suffisant pour le convaincre de retourner dans le désert africain à la recherche de l’homme mystérieux. Par un heureux cou du hazard, il est parvenu à localiser le chercheur de fossiles local et à le convaincre de le conduire à l’endroit exact ou il avait fait ses découvertes: un trou semblable à une grotte près d’une falaise dans les couches fossilifères de Kem Kem dans le Sahara. En fouillant plus profondemment il y a dénicher d’autres épines et ossements de Spinosaurus dont les hanches et les pattes postérieures.

Après avoir passer au crible les documents originaux de Stromer afin de confirmer que les fossiles récemment découverts correspondaient à la même espèce de dinosaure que celle de 1912, une équipe s’est donnée comme mission d’effectuer une reconstruction moderne du Spinosaurus. Ils ont prit des tomographies informatisées des nouveaux fossiles ainsi que de quelques ossements exposés dans différents musée et ont créer des modèles digitales à partir des archives de Stromer. Ils ont ensuite imprimer un squelette composite en 3D et lui ont ajouter de la peau. Il s’agit en quelque sorte d’un méga mélange provenant de différentes sources, une chimère. Bien que l’apparence du véritable Spinosaurus divergait sans doute du composite, cela demeure néanmoins la meilleure représentation scientifique disponible à ce jour de cet animal.

Nageur affranchi

Fossile de Spinosaurus
Muséum du National Geographic

Le Spinosaurus est très intéressant non seulement parce qu’il était encore plus gros que le Tyrannosaure mais également parce que plusieurs détails anatomiques indiquent qu’il était le seul dinosaure de l’ère du Mesozoique capable de nager.

La première preuve qu’il était un animal subaquatique est que son fémur était plus court proportionnellement que les autres théropodes terrestres et que les os de ses pieds était plats, avec des griffes d’orteils large. Spinosaurus devait avoir beaucoup de mal à pourchasser des proies sur la terre ferme.

Également, les os de ce dinosaure sont solides ; il n’y a aucun espace vide à l’intérieur. Les théropodes de la même lignée comme Tyrannosaurus et Allosaurus avait des os longs et légers avec des cavités à l’intérieur ce qui leurs permettaient de se déplacer facilement. Les os de Spinosaurus ressemblent plus à ceux des premières baleines et d’autres mammifères semi-aquatique. En comparant avec d’autres animaux qui ont fait la transition de la terre vers l’eau, il s’agit de la meilleure preuve que Spinosaurus préférait nager.

Sources

  1. Switek, Brian. “The Kem Kem Beds: A Paradise For Predators?” Smithsonian.com, Smithsonian Institution, 20 Dec. 2010, www.smithsonianmag.com/science-nature/the-kem-kem-beds-a-paradise-for-predators-89707410/.

  2. Elbein, Asher. “The Spinosaurus Is a Dinosaur-Sized Mystery.” The Atlantic, Atlantic Media Company, 31 Mar. 2016, www.theatlantic.com/science/archive/2016/03/saga-of-the-spinosaurus/476286/.

  3. Thompson, Helen. “Meet the Mighty Spinosaurus, the First Dinosaur Adapted for Swimming.” Smithsonian.com, Smithsonian Institution, 11 Sept. 2014, www.smithsonianmag.com/science-nature/meet-mighty-spinosaurus-first-swimming-dinosaur-180952679/.

  4. “The New Spinosaurus.” National Geographic, National Geographic, 11 Sept. 2014, www.nationalgeographic.com/science/phenomena/2014/09/11/the-new-spinosaurus/.

À lire également