Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Tenontosaurus

Beaucoup d’ornithopodes ont de puissants tendons courant le long de leur épine dorsale dans la région du bassin. Sur le Tenontosaurus, ces tendons étaient si bien développés qu’ils sont à l’origine de son nom. Ces tendons épais se sont ossifiés (fortifiés avec les os) et regroupés parallèlement le long de l’épine dorsale. Ainsi, toute la région du bas du dos jusqu’au haut de la queue devait être très rigide. Cela devait aider l’animal à supporter le poids de son corps au niveau du bassin. Le torse était tenu de manière rigide devant les hanches et s’équilibrait par la queue qui s’étirait horizontalement derrière. La colonne vertébrale était presque parallèle au sol, c’est pourquoi la queue, très épaisse et encombrante, devait se tenir haute (fait confirmé par l’absence d’empreinte de queue sur le sol). Le Tenontosaurus se nourrissait de végétaux qu’il détachait avec son bec à corne et mâchait ensuite à l’aide de ses dents toutes situées à l’arrière de la gueule. Le Deinonochus, petit et rapide, était d’ailleurs son principal ennemi. En effet, on a retrouvé les dents de ce prédateur avec des squelettes de Tenontosaurus. C’est pourquoi, certains scientifiques ont cru que le Deinonychus chassait de plus grands animaux en meutes, mais il n’existe aucune preuve réelle accréditant cette thèse. Le Tenontosaurus devait d’ailleurs être une proie facile pour des meutes de Deinonychus, même s’il se défendait bien avec ses griffes et son immense queue. Le débat tournant autour de la classification de ce dinosaure existe toujours. Certains maintiennent qu’il s’agit d’un hypsilophodontidé avancé et d’autres pensent qu’il est en réalité un iguanodontidé précoce. Ainsi, le Tenontosaurus semblerait être une forme transitoire entre les plus petits ornithopodes comme le Dryosaurus du Jurassique et les plus grands ornithopodes comme l’Iguanodon se développant pendant le Crétacé.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !