LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Therizinosaurus

Therizinosaurus

Avec ses imposantes griffes de 3 pieds de long, son ventre rond, son cou souple et allongé et son plumage criard, le Therizinosaurus (qui signifie « lézard faucheur » en grecque) est parmi les dinosaures les plus étranges à avoir exister. Ce behemoth bipède de 33 pieds de long et de 5 tonnes – seulement quelque tonnes plus petit que son contemporain Tyrannosaurus Rex – vivait dans le désert de Gobi durant la période du Crétacé supérieur. Par conséquent, Therizinosaurus à partager son territoire avec des douzaines d’autres dinosaures incluant les dino-oiseaux comme Avimimus et Velociraptor ainsi que certains tyrannosaures asiatique et géants titanosaures comme Nemegtosaurus. À cette époque, le désert de Gobi n’était pas desséché comme il l’est maintenant aujourd’hui et pouvait supporter une population de reptile considérable.

Avant la Seconde Guerre Mondiale, les régions de Mongolie étaient accessible à presque nimporte quelles nations ayant le financement et le désir de s’y rendre. Après que la Guerre Froide ait commencée à battre son plein, en 1948, une expédition conjointe russio-mongole à permit d’excaver le spécimen holotype de Therizinosaurus de la célèbre formation de Nemegt dans le désert de Gobi.

Une géante tortue marine

En raison possiblement de l’isolation grandissante des scientifiques russes par rapport aux pays occidentales, le paléontologue en charge de l’expédition de 1948, Yevgeny Maleev, a d’abord identifié le Therizinosaurus comme étant une géante tortue marine de 15 pieds de long équippée d’énormes griffes. Maleev a même été jusqu’à ériger une nouvelle famille, les Therizinosauridae, afin d’accomoder ce qu’il croyait alors être une branche unique de tortues de mers mongoliennes. Comme c’est souvent le cas avec les découvertes fossiles datant d’une ère aussi lointaine, il peut être très difficile de reconstruire le passé et de comprendre les ossements sans avoir un contexte supplémentaire. Ce faisant, il a fallu patienter plus de 20 ans pour qu’en 1970 le Therizinosaurus se voit finalement étiqueter comme étant une espèce de dinosaure théropode. Ce n’est qu’après que l’on ait déterrer les restes de proches parents comme Segnosaurus et Erlikosaurus ailleurs en Asie que l’on a identifié ce dinosaure comme étant un segnosauridé, une famille bizarre de théropodes possédant de longs bras, un ventre rond et une préférence pour la végétation plutôt que la chaire.

Des griffes de 3 pieds de long, la marque distinctive du Therizinosaurus

Griffe de Therizinosaurus
Griffe de Therizinosaurus

Le trait le plus frappant du Therizinosaurus sont ses griffes tranchantes recourbées qui ont l’air d’être facilement capable d’éventrer un raptor affamé et peut-être même un tyrannosaure de bonne taille. Non seulement les griffes du Therizinosaurus sont les plus longues de tout les dinosaures jamais identifiés mais elles sont également les plus longues de tout les animals dans l’histoire de la vie sur Terre. Elles surpassent même celles de son proche semblable Deinocheirus, ou « main terrible ».

Pour les profanes et les sanguinaires, un tel arsenal ne peut signifier qu’une chose: l’habitude de chasser et tuer d’autres dinosaures de la façon la plus effroyable et macabre que l’on puissent imaginer. Pour un paléontologue toutefois, de telles griffes ont plutôt une connotation qui renvoit à un mode de vie herbivore. Le Therizinosaurus utilisait clairement ses griffes comme les humains utilisent un râteau afin de ramasser les feuilles et les fougères qu’il empiffrait ensuite voracement dans sa petite gueule. Ces griffes pouvait également avoir un effet visuel dissuasif sur les prédateurs des environs comme le tyrannosaure Alioramus.

Therizinosaurus avait possiblement des plumes

Contrairement à d’autres dinosaures de Mongolie comme le Velociraptor, il n’existe pas de preuves fossiles direct qui suggèrent que Therizinosaurus était couvert de plumes ; on estime qu’étant donné son style de vie et sa place dans l’arbre phylogénétique des théropodes, ce dinosaure avait surement des plumes à certains stades de sa vie. De nos jours, le Therizinosaurus est autant représenter par les paléoartistes comme ayant un plumage important que comme ayant une peau reptilienne classique.

Therizinosaurus est l’espèce éponyme des thérizinosaures

Squelette fossile de Therizinosaurus
Squelette fossile de Therizinosaurus

De manière un peu déroutante, le Therizinosaurus a éclipsé le Segnosaurus afin de devenir l’espèce éponyme du clade des dinosaures de ce genre. Ce qui était connu comme les segnosaures il y a quelques décennies est maintenant référencer comme les thérizinosaures. Pendant un bon moment, on a cru que les thérizinosaures étaient restreint aux régions orientales d’Asie de la période du Crétacé supérieur jusqu’à ce que l’on découvre les proches parents relatifs Nothronychus et Falcarius en Amérique du Nord. Même aujourd’hui, cette famille de dinosaure ne compte qu’environ 2 douzaines de genres différents.

Afin de démontrer comment il peut être difficile de classifier des animals vieux de 70 millions d’années, le dinosaure dont l’apparence s’approche le plus de celle du Therizinosaurus n’était techniquement même pas un thérizinosaure mais plutôt un ornithomimidé. Le Deinocheirus d’Asie centrale était aussi doté d’énormes griffes terrifiantes et faisait partie de la même classe de poid que le Therizinosaurus. Une bataille sur les plaines de Mongolie entre ces deux dinosaures serait assurément un spectacle inoubliable!