Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Troodon

C’est en 1854, dans la formation de Judith River, en Alberta au Canada, que l’on a trouvé une dent, premier fossile d’un Troödon. C’est sur la base de cette dent que Joseph Leidy a décrit et nommé l’animal en 1856. Néanmoins, Leidy pensait que le Troödon était un lézard et non un dinosaure. D’autres dents datant du Crétacé et découvertes dans le Montana ont confirmé que c’était bien un dinosaure. Les premières études de ces dents avaient suggéré qu’il s’agissait d’un ornithopode carnivore, car elles ressemblaient à celles de cette espèce, mais nous savons maintenant que le Troödon est un petit théropode proche des oiseaux. La découverte de crânes et de squelettes a permis de connaître la forme allongée du museau et de s’apercevoir qu’à la place d’une rangée de dents longues et courbées, trait commun à beaucoup de théropode, les siennes étaient nombreuses et assez petites. Il est d’ailleurs possible que chaque côté de la mâchoire inférieure ait eu 35 dents, toutes avec des dents de scie. Aucun autre théropode n’est connu pour avoir autant de dents. Leur forme était différente en fonction de leur emplacement. Le Troödon est connu pour la grande taille de sa cavité cérébrale. Du fait de sa taille, il est possible qu’il ait eu, ainsi que d’autres troödontidés, un cerveau beaucoup plus grand que tous les théropodes non volants. C’est ainsi que certains scientifiques ont conclu que Troödon et ses parents étaient plus intelligents que les autres dinosaures. Une telle croyance repose sur l’observation d’animaux vivants, ou il y a une forte corrélation entre la taille du cerveau et le degré d’intelligence, mais comme l’intelligence ne se retrouve pas fossilisée, on ne peut que s’interroger sur le côté spéculatif de cette affirmation. De plus, les très grandes orbites du Troödon ont poussé des chercheurs à croire qu’il vivait la nuit. De récents travaux ont suggéré que ce groupe était parmi l’un des plus proches parents des oiseaux. Il est sans doute aussi apparenté au dromaeosauridés (Deinonychus, Velociraptor). La griffe du second orteil du Troödon était plus longue que celle des autres doigts, mais il lui manque l’immense faucille tueuse des dromaeosauridés.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !