Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Accueil / Requins / Requin du Groenland

Le requin du Groenland

https://www.theverge.com/2017/8/31/16235156/pee-shark-toxic-urea-greenland-twitter

Bien que les requins du Groenland ne sont généralement pas aggressif, ils sont incontestablement parmi les plus gros requins de la planète. Malgré qu’un peu de mystère entoure toujours cette énorme et insaisissable bête, nous connaissons quelques détails à son sujet.

Apparence

Rien que pour vous donner une idée de comment ils sont large, les requins de Groenland grandissent habituellement jusqu’à 21 pieds (6.5 mètres) et pèsent approximativement 2 000 lbs (900 kilos)! Ces requins de nature léthargique ont des traits physiques caractéristiques très unique comme leurs coloration variable, leurs dents dissemblables ainsi que leurs ailerons particulière.

Coloration

Un adulte peut être une ou plusieurs de quelques couleurs différentes. Ces requins peuvent être gris ardoise, gris violacé, violet, brun ou noir. De plus, les côtés des requins du Groenland ont généralement une teinte violette, des tâches blanches ou des bandes sombres. En d’autres mots ces requins peuvent être une excellente source d’inspiration pour les designers et les artistes.

Ailerons

En dépit de la taille massive de ces requins, ils possèdent ironiquement de petits ailerons. Leurs petits ailerons dorsales sont équivalents en dimension, située au milieu du tronc du requin et sont complètement molle. La nageoire caudale du requin du Groenland est assymétrique et malgré qu’il n’a pas de nageoire anale, sa petite queue large l’aide à effectuer de courtes rafales d’accélération.

Yeux

Un autre attribut physique extrêmement intéressant chez ces requins est leurs yeux. Leurs yeux sont très petit et contiennent des orifices d’aération derrière et devant eux. De façon inattendue, la majorité de ces requins sont aveugles en raison de parasites suspendus à leurs yeux. Ces parasites blanc rosé sont apellés copépodes et s’attachent à la cornée des requins du Groenland.

Dents

J’ai mentionné plus tôt que leurs dents sont dissimilaires; leurs dents du haut sont complètement différentes de leurs dents du bas. Les dents au sommet de la machoîre sont mince, pointues et passablement étroite. Au contraire, la rangée du bas est substantiellement plus large et lisse que celle du haut.

Diète et comportement de chasse

Puisque le requin du Groenland chasse sous la glace dans des eaux polaires, sa recherche de nourriture s’effectue dans des conditions de quasi-obscurité. Mais puisque ce requin est pratiquement déjà aveuglé par les copépodes qui ont élus domicile dans ses yeux, les ténèbres de l’arctique ne le gêne guère.

Odôrat

Les requins du Groenland ont un sens de l’odôrat impeccable. Par conséquent, ils n’ont habituellement aucune difficulté à trouvé de la nourriture. Ils èrent lentement l’océan arctique à la recherche d’une odeur d’animal mort ou de carcasse.

Source de nourriture favorite

Ces requins ont une préférence particulière pour les carcasses de béluga et de narval et s’adonnent parfois au cannibalisme. Par ailleurs, ils se nourrissent également de phoques, de cétacés, de lions de mers, de saumons, de lompes, de flétans et d’une multitudes d’autres poissons.

Mécanisme de défense

Bien que leurs sources d’alimentation soient extrêmement variées, la peau des requins du Groenland est très toxique pour les autres animals. Par exemple, les chasseurs inuit se nourrissent de ces poissons; par contre ils ne donnent pas de viande de requin cru à leurs chiens puisque celle-ci les rends malade.

Parasites copépodes comme assistant de chasse

Plusieurs ont une théorie intéressante et plausible concernant la relation entre les requins du Groenland et les copépodes. On croit que ces parasites leurs permet en quelque sorte d’attirer la nourriture vers eux; lorsque la proie se retrouve dans un périmètre de 3 pieds (1 mètre) de distance, le requin est alors capable d’aspirer la nourriture dans sa bouche en inhalant. Si cela s’avère effectivement vrai, on peut comprendre pourquoi ces requins tolère les parasites alors que ceux-ci causent la cécité. Donc même si l’on pense que ces requins mangent principalement des carcasses d’animal déjà mort, cela pourrait être une façon d’obtenir de la nourriture quand il y a seulement des créatures vivantes dans les environs.

Habitat

Les requins du Groenland habitent les eaux glacées de l’Arctique ou les températures se situe entre -2 et 7 degré celsius. Assez intéressant, ces requins sont les seuls à vivre en permanence dans des eaux arctiques et subarctiques. Durant les mois d’été, les requins du Groenland passent la très vaste majorité de leurs temps dans des eaux extrêmement profondes de l’océan; ils plongent à des profondeurs de 600 à 2400 pieds (180 à 730 mètres). Contrairement, durant les mois d’hiver, ces requins préfèrent nager près de la surface de l’eau et sont souvent retrouvés près des glaciers.

Location géographique

Afin d’observer l’une de ses énormes bêtes par soi-même, on les retrouve dans l’océan Atlantique nord à partir de l’île de Baffin jusqu’au fleuve Saint-Laurent; ils sont parfois même observer aussi loin au sud que le Golfe du Maine et dans de très rares circonstances dans le Golfe du Mexique. Les requins du Groenland ont aussi été repérés à proximité des embouchures de rivières comme la rivière Saguenay au Québec.

Reproduction et progéniture

Il n’existe que très peu de sources d’informations concernant le processus de reproduction de ces requins. Toutefois, nous savons qu’ils sont vivipare. En temps voulu, la mère donne naissance à des petits. La grosseur de la portée peut aller jusqu’à 10 bambins.

Interaction humaine

Heureusement, cette espèce de requin n’est plus victime de la récolte commerciale. Dans le passé, ces requins étaient couramment chassés pour leurs foies au Groenland, en Norvège et en Islande ; cela n’est toutefois plus coutumier de nos jours. Les chasseurs Inuit se nourrissent de ces poissons, mais leurs chaires n’est pas une spécialité gastronomique pour plusieurs raisons: ils nagent constamment en eaux glaciales et la chaire doit être préparée avec précaution puisqu’elle ce révèle être d’une toxicité élevé. Quand ces requins voyagent jusqu’au rivières du Canada, les pêcheurs Canadiens qui tentent d’attraper d’autres poissons en attrapent parfois. Nous pouvons toutefois être reconnaissant du fait que les humains n’ont pas causés la dépérition des populations de requins du Groenland, ce qui n’est pas le cas de d’autres espèces de requins maintenant vulnérable.

Sources

  1. “9 Facts about the Greenland Shark.” Oceanwide Expeditions, oceanwide-expeditions.com/blog/8-facts-about-the-greenland-shark.

  2. Rafferty, John P. “Greenland Shark.” Encyclopædia Britannica, Encyclopædia Britannica, Inc., 8 Oct. 2018, www.britannica.com/animal/Greenland-shark.

  3. Politis. “Animal Facts: Greenland Shark.” Canadian Geographic, 13 June 2016, www.canadiangeographic.ca/article/animal-facts-greenland-shark.

  4. “Greenland Shark.” Oceana, oceana.org/marine-life/sharks-rays/greenland-shark.