LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Accueil / Requins / Requin-marteau

Requin-Marteau

Ah oui, le requin-marteau. Il ne suffit que d’un simple regard à cet incroyable poisson afin de comprendre d’ou provient son petit nom. Le nom scientifique pour sa tête en forme de marteau est Cephalofil.

On dénombre 9 différentes espèces de requin-marteau :

  • Requin-marteau planeur
  • Requin-marteau cornu
  • Requin-marteau aile blanche
  • Requin-marteau halicorne
  • Requin-marteau écope
  • Grand requin-marteau
  • Requin-marteau tiburo
  • Requin-marteau à petits yeux
  • Requin-marteau commun

Le plus large d’entre tous est le grand requin-marteau. Lorsqu’il atteint sa taille adulte, il peut faire 6 mètres de long (20 pieds) et peser 170 kilogrammes (600 livres). La plupart des autres espèces ne font seulement que 4 mètres (13 pieds). Les requins-marteau ont généralement une espérance de vie qui se situe entre 25 et 35 ans. Il est possible qu’avec le temps, leurs espérance de vie s’est allongé. On en ignore cependant la raison.

Les yeux de ce requin sont placés sur les côtés extérieurs du marteau. Cela leur permet d’avoir un champ de vision vertical de 360 degré, ce qui signifie que les requins-marteau sont capable de voir autant au dessus de leur corps qu’en dessous. Par contre, cet étrange disposition des yeux lui confère un point aveugle directement devant les yeux. Ce poisson est bien connu pour sa capacité à effectuer des virements de bords rapide et soudain. Non seulement la forme particulière de sa tête en forme de marteau lui procure un centre de gravité accru, mais en plus son corps semble conçu spécifiquement pour se tordre et se courber. Difficile à croire, mais le requin-marteau possède l’habileté d’afficher un beau bronzage! Ils sont l’une des rares espèces animales à bronzer du soleil. Cela ce produit car le requin-marteau maraude fréquemment en eaux peu profondes ou près de la surface pour des périodes de temps prolongé.

Habitat

Les requins-marteaux adorent les eaux chaudes et tropicales de partout sur la planète. Ils se tiennent principalement près des banquises continentales et du littoral mais se retrouvent également en zone pélagique ou ils maraudent en surface.

Système sensorielle

Comme tout les autres espèces de requin, le requin-marteau possède une perception aiguisé grâce à l’électroréception. L’organe qui procure au requin ce sixième sens se nomme l’ampoule de Lorenzini. Les requins sont capable de détecter de très petit champ électrique émit par les êtes vivants. De fait, un requin est capable de détecter le battement de coeur d’un être humain se trouvant à plusieurs kilomètres de distance.

Vie social

La plupart des requins-marteaux vivent de façon marginal, ne pensant et n’agissant que pour eux-mêmes et par eux-mêmes. Ceci est particulièrement vrai dans le cas du grand requin-marteau. Cependant, le requin-marteau halicorne est fréquemment observé formant de large banc de 100 ou plus individus. La croyance est que ces bancs servent principalement à se protéger du sexe opposé. Les femelles sont bombarder de mâles lorsqu’elles sont laissé à eux mêmes. Mais lorsqu’elles nagent en groupe, les femelles peuvent sélectionner quel mâles ont la permission de s’aventurer à proximité. Ce phénomène attise le tourisme de la part des enthousiaste de requins, notamment aux Îles Galapagos et à la Grande Barrière de corail.

Comportement de chasse

Le requin-marteau est un chasseur de la nuit. Comparer à d’autres prédateur, il possède une très petite bouche. À cause de ce déficit, la plupart sont des chasseurs de fonds avec une préférence pour les raies, les crevettes, le calamar, les petits poissons et parfois même d’autres espèces de requin. Le grand requin-marteau est souvent craint par les plus petites espèces de requin-marteau puisqu’il s’adonne fréquemment au cannibalisme. Mais ce qui rend ce requin si unique est sa tête, n’est-ce pas? La tête du requin-marteau agit comme une sorte de détecteur de métal alors que celui-ci voyage sur le plancher océanique. Puisque beaucoup de ses proies se cachent sous le plancher sablonneux, le requin-marteau localise le fond marin et le balaye afin d’y trouver de la nourriture.

Progéniture

Le requin-marteau est vivipare, ce qui signifie que les petits grandissent à l’intérieur de la femelle de façon similaire aux humains. Contrairement aux humains, la mère donne naissance à entre 20 et 50 petits d’un cou. Le processus de reproduction demeure toujours un mystère dans la communauté scientifique. Les recherches sont toujours en cours afin d’en apprendre d’avantage sur cet extraordinaire animal.

Relation aux humains

Malheureusement, plusieurs espèces de requin-marteau sont à haut risque d’extinction. Les ailerons de requin-marteau sont considéré comme une specialité gastronomique dans plusieurs pays. Les pêcheurs qui pratique l’aileronage peuvent les vendres à très haut prix. Après avoir capturer un requin-marteau et lui avoir couper son aileron, il est ensuite rejeté à l’eau. Évidemment, sans aileron, le requin ne peut pas nager et meurt quelque temps après. Les humains sont la menace #1 pour toutes les espèces de requin-marteau.

Les attaques sur les humains sont très rare. Seulement 3 des 9 (grand requin-marteau, requin-marteau commun, requin-marteau halicorne) espèces de requin-marteau ont déjà attaquer des humains. La très grande majorité du temps, ces requins sont sécuritaires pour les plongeurs en eaux libres. Comme les requins de corail, ils donnent des signes précurseurs avant d’attaquer, telle qu’une série de torsion sauvage. Les plongeurs entraînés connaissent ces signes et sont capable de bien gérer un requin-marteau agité.

Sources

  1. “HAMMERHEAD SHARK FACTS | Open Wide and Say AHHHH!” SEEtheWILD Wildlife Conservation Travel, 26 Février. 2015, seethewild.org/hammerhead-facts/.

  2. Long, Douglas. “Hammerhead Shark.” Encyclopædia Britannica, Encyclopædia Britannica, Inc., 12 Mars. 2012, www.britannica.com/animal/hammerhead-shark.

  3. Gourlay, Graeme. “THE 9 SPECIES OF HAMMERHEAD SHARK.” DIVE Magazine, 2 Jan. 2019, divemagazine.co.uk/travel/8248-hammerhead-shark-species.

  4. Animals, A-Z. “Hammerhead Shark.” A-Z Animals - Animal Facts, Pictures and Resources, 22 Avril. 2017, a-z-animals.com/animals/hammerhead-shark/.