Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Accueil / Requins / Requin-renard

Le requin-renard

https://magazine.diviac.com/dive-with-thresher-sharks-in-the-philippines/

Le requin-renard est aussi connu sous le nom de Alopias Vulpinus ou plus communément renard de mer. Son nom provient de sa nageoire caudale totalement disproportionné qui dans la plupart des cas est aussi longue que le requin lui-même. De nos jours, il existe 3 espèce distincte de requin-renard :

  • Requin-renard pélagique
  • Requin-renard commun
  • Requin-renard à gros yeux

Mais les experts sont toujours perplexes quant à l’existence possible d’une 4ieme espèce. Ce mystère continue d’éluder les entousiastes, mais plusieurs croient qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant que cette 4ieme espèce soit officiellement confirmée. Son origine est également entouré de mystère. Fort probablement, le plus proche parent du requin-renard est le requin grande-gueule. Les recherches scientifiques sont en court pour essayer de démystifier ce poisson étrange et unique.

Le plus large requin-renard connu fait plus de 6 mètres (20 pieds) et pèse 600 kg (1320 lbs). Le requin-renard à gros yeux est généralement le plus large tandis que le requin-renard pélagique est généralement le plus petit. Ce type de requin grandit très lentement. Il atteint la maturité vers l’âge de 8 à 13 ans et vie environ 22 ans. Cela n’est toutefois pas déterminé avec certitude. D’ailleurs, plusieurs personnes croient que le requin-renard est capable de vivre beaucoup plus longtemps. Cela dit, personne n’a encore apporter de preuves permettant de confirmer cette théorie.

Habitat

Bien que le requin-renard adore nager en eaux libres et profondes, on le retrouve également en eaux peu profondes près des zones côtières. Il ne descend en générale pas plus profondemment que 500 mètres (1640 pieds). Il tend à favoriser l’océan Pacifique et l’océan Indien, plus particulièrement la plate-forme continentale d’Amérique et d’Asie. Mais son lieu d’habitat exact demeure grandement mystérieux.

Système sensoriel

En plus de l’électroréception que tout les requins possèdent et qui permet de détecter les champs électrique émit par les êtres vivants, le requin-renard possède également un système extraordinaire d’échange de chaleur. Il est dit “endoderme”, ce qui signifie qu’on lui attribue un mécanisme spécial de thermorégulation. En terme simple, le requin-renard est capable de produire de la chaleur à travers un mécanisme corporelle qui lui permet d’améliorer son métabolisme et de réduire les frissons musculaires. Il s’agit largement d’une caractéristique unique de ce poisson.

Vie sociale

Pour la plupart, ils sont des marginals solitaires et demeurent largement indépendant. Mais occasionnellement, ces requins se rassemblent pour former de larges bancs. Ce phénomène a été principalement observer dans l’océan Indien. La raison de ces rassemblement est présentement inconnu.

Comportement de chasse

Ce type de requin est très athlétique. Il est connu pour tuer ses proies avec son énorme nageoire caudale et fameux pour ses techniques de saut spectaculaires nommées “brèche de requin” ou il saute à l’extérieur de l’eau et dans les airs. Durant la chasse, il se propulse à l’aide de tout son corps à l’extérieur de l’eau et effectue des tonneaux épiques. Le requin-renard adore chasser les bancs de poisson dans les eaux libres de l’océan et préfère le ton et le maquereau mais se nourrit quelquefois de différentes sorte d’oiseaux de mer.

Progéniture

Comme tant d’autres aspect de ce mystérieux requin, son comportement reproductif n’est pas très bien explorer. On sait avec certitude que le requin-renard est vivipare, ce qui signifie que l’oeuf évolue dans l’utérus jusqu’à la naissance. En générale, la femelle accouche de 2 à 5 petits requins et les poupons ont normalement une longueur de 120 à 160 cm (47 à 63 pouces). Il se produit un phénomène que l’on apelle “oeuphagie” dans l’utérus. Toujours dans l’utérus, les petits quitte l’oeuf et se nourissent d’eux-mêmes avec les oeufs non fertiliser.

Relation avec les humains

La plus grande menace pour le requin-renard est la pêche humaine. Plusieurs pêcheurs les attrape simplement pour le sport, alors que d’autres pratique l’aileronnage ou sont après l’huile de foie, la queue et parfois même la chaire. En raison de l’épuisement récente de la population, de nouvelles lois sont promulguées afin d’aider la protection de cette espèce et d’empêcher le fragile équilibre de l’écosystème marin de se rompre, surtout lorsque l’on considère que le requin-renard à une fréquence de reproduction beaucoup moins élevé que les autres espèces de requin. Ce requin ne pose pratiquement aucun danger pour les humains. Le plus grand danger pour les plongeurs est d’être blessé en recevant un cou de son énorme nageoire caudale. Il n’existe présentement aucun document qui recense une attaque de requin-renard sur un humain.

Sources

  1. Oliver. “Thresher Sharks Hunt With Huge Weaponised Tails.” National Geographic, National Geographic, 10 July 2013, www.nationalgeographic.com/science/phenomena/2013/07/10/thresher-sharks-hunt-with-huge-weaponised-tails/.

  2. “Pelagic Thresher Shark.” Oceana, oceana.org/marine-life/sharks-rays/pelagic-thresher-shark.

  3. “Requin Renard Commun (Alopias Vulpinus).” Pakicetus, www.manimalworld.net/pages/requins/requin-renard-commun.html.

  4. Pakicetus, www.manimalworld.net/pages/requins/requin-renard-pelagique.html.