Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Dinosaures carnivore

dinosaure carnivore

La taille des dinosaures carnivores variait de manière spectaculaire, depuis deux qui ne dépassaient pas la taille d’un poulet jusqu’aux plus gros prédateurs ayant jamais existé sur Terre. Les dinosaures carnivores font tous partie d’un même groupe : les théropodes. On pense que certains des dinosaures primitifs connus étaient des théropodes. Étant aujourd’hui établi que les oiseaux sont leurs descendants et qu’ils peuvent être considérés comme des théropodes vivants, on peut dire que leur histoire s’étend sur plus de 230 millions d’années. Les fossiles de théropodes sont en général plus rares et plus diversifiés que ceux de leurs parents herbivores. Près de 40 % des genres de dinosaures reconnus par les paléontologues sont des théropodes, mais la plupart sont représentés par un seul spécimen. Leur classification est donc susceptible de changement à mesure que de nouveaux matériaux sont découverts.

Caractéristiques physique

Les théropodes avaient en général une petite corpulence et une grosse tête, des dents en forme de lame au bord souvent cranté. Leurs longues pattes élancées leur donnaient une vélocité plus grande que la majorité des animaux. Tous étaient bipèdes. Ils étaient pourvus ordinairement de longues griffes recourbées terminées par une pointe, surtout aux mains. Leurs os étaient creux, une caractéristique qui allait aider leurs descendants, les oiseaux, à prendre leur envol. Eux aussi avaient des poches d’air dans le crâne et entre les vertèbres. Ils avaient au moins 5 vertèbres reliées au bassin, et une articulation complémentaire dans la mandibule qui permettait un mouvement latéral des mâchoires pour prendre de gros morceaux de nourriture.

Les types

Les théropodes peuvent se diviser en deux groupes principaux : les cératosaures et les tétanuriens. Les premiers proviennent presque exclusivement des roches du Trias supérieur et du Jurassique inférieur, bien que certains théropodes du Crétacé supérieur africain et sud-américain entrent aussi dans ce groupe. Parmi les cératosaures les plus connus figurent le Dilophosaurus et le Coelophysis, avec 4 doigts fonctionnels à chaque main et des doigts de pied griffus. Les tétanuriens regroupent tous les autres théropodes. Ils avaient trois doigts fonctionnels au plus à chaque main, et trois gros doigts de pied ainsi qu’un plus petit du côté interne. Parmi eux, se trouvaient les carnosaures généralement de grande taille, avec notamment l’Allosaurus et le Sinraptor. Ce groupe a subi des modifications importantes ces dernières années en raison d’un nouveau classement de nombreux fossiles retrouvés. Au départ, les carnosaures étaient regroupés uniquement d’après leur grande taille, mais le Tyrannosaurus, le plus gros de tous, n’est plus considéré aujourd’hui comme un membre du groupe. Les coelurosaures qui étaient en majorité des tétanuriens du Crétacé, comprenaient des géants comme l’imposant Tyrannosaurus, et d’étranges créatures comme les dromaeosauridés, les ornithomimosaures rappelant l’autruche et les Oviraptor à crête. Ornithomimosaures et Oviraptor étant pratiquement dépourvus de dent, on peut se demander ce qu’ils mangeaient et comment ils transformaient leur nourriture. Les dromaeosaures avaient un squelette rappelant beaucoup celui des oiseaux ainsi qu’une griffe rétractable au deuxième doigt qui pouvait blesser mortellement une proie. De récentes découvertes, notamment celles faites en Chine, ont révélé l’existence d’un grand nombre de théropodes apparentés aux oiseaux, démontrant bien le lien entre les deux groupes. Plusieurs spécimens, notamment le Sinosauropteryx et le Caudipteryx, ont été trouvés avec des plumes ou des structures similaires. Il est donc possible que ce genre de structure ait été plus répandu chez les théropodes, mais qu’en raison des aléas de la fossilisation, elle ne se soit pas conservée sur les vestiges découverts jusqu’alors. En tant que groupe majoritaire de l’époque, les théropodes avaient des habitudes très diverses comme les carnivores d’aujourd’hui. La découverte des dizaines de Coelophysis à Ghost Ranch au Nouveau-Mexique et des Allosaurus de Cleveland-Lloyd Quarry dans l’Utah démontre qu’au moins certains théropodes vivaient en groupes. Mais les fossiles de théropodes découverts à ce jour étant surtout de spécimens isolés, on suppose qu’il s’agissait plutôt d’animaux solitaires.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !