Dinosaur National Monument - Utah, États-Unis
Dinosaur National Monument
Le service des parcs nationaux américains a fondé le Dinosaur National Monument le 4 octobre 1915. Cette création voulue par le président Woodrow Wilson a fait l’objet d’un décret destiné à protéger ce site extraordinaire du Jurassique supérieur contre les déprédations de chasseurs de fossiles sans scrupule. Ce décret faisait suite à la tentative infructueuse du Carnegie Museum of Natural History de Pittsburgh, Pennsylvanie, de s’approprier le site au nord du Jensen, près de la frontière entre l’Utah et le Colorado. Le gisement a été délimité en 1909, lorsque Earl Douglas, du Carnegie Museum, repéra le squelette d’un grand sauropode sortant d’une falaise de grès, sur les rives de la Green River. Les savants du musée en entreprirent immédiatement l’extraction, inaugurant la découverte d’une incroyable série de mises au jour de fossiles. La quantité d’ossements trouvés dans ce site était telle que le travail a pu se poursuivre sans interruption jusqu’en 1923. Le résultat fut l’extraction d’environ 350 t d’os fossilisés, transportés au Carnegie Museum pour y être préparés et étudiés. Parmi eux se trouvait le plus complet des squelettes de sauropode Apatosaurus jamais rencontré (c’est le spécimen trouvé par Douglas dès 1909). Charles Whitney Gilmore, de la Smithsonian Institution, a travaillé sur ce squelette pendant de longues années, publiant finalement une monographique détaillée décrivant l’Apatosaurus, en 1936. Ces fouilles interminables ont aussi révélé des squelettes quasi complets d’Allosaurus, de Camptosaurus, de Dryosaurus et de Stegosaurus qui ont tous été montés et exposés au Carnegie Museum. Quand les expéditions du musée prirent fin, le travail se poursuivit durant les deux décénnies suivantes, d’abord sous l’égide de la Smithsonian Institution, puis sous les auspices de Gilmore, enfin dirigé par des équipes de l’université de l’Utah. Le Dinosaur National Monument que nous connaissons aujourd’hui est une falaise de grès qui a été soigneusement fouillée pour révéler quelque 1 500 os de dinosaures. Ils apparaissent en relief, tels qu’ils se sont formés naturellement dans le grès de la formation Morrison. Cette falaise se trouve dans le Quarry Visitor Center. Ouvert en 1958, le centre entoure complètement la falaise et la protège. On peut y observer le squelette partiel d’un jeune Camarasaurus, et les os isolés de plusieurs autres dinosaures, tels que l’Apatosaurus, le Diplodocus, l’Allosaurus et le Dryosaurus. Les os sont bien conservés, si l’on tient compte de leur âge, estimé entre 155 et 148 millions d’années. Jusqu’à présent, 10 espèces différentes de dinosaures ont été découvertes sur ce site, ce qui fait du lieu le gisement de dinosaures du Jurassique supérieur le plus diversifié au monde. La formation de Morrison s’étire du nord au sud sur l’ensemble des États-Unis. Dans le Sud, les affleurements révèlent un désert sec, alors qu’autour de l’Utah, la série sédimentaire suggère la présence d’une grande plaine alluviale de basse altitude et peuplée. La richesse des découvertes de fossiles permet d’imaginer que les dinosaures se sont probablement noyés dans de grandes rivières en crue. Les carcasses se sont déposées dans les méandres, là ou le courant était moins important, formant progressivement de grandes fosses communes. Plus tard, les os des carcasses ont sans doute été éparpillés par des prédateurs ou déplacés sous l’effet du courant, constituant ainsi un tas d’ossements mélangés de dinosaures variés, que les visiteurs peuvent voir aujourd’hui.

Newsletter !

Enigmes Mysteres Citation Amour Love Quotes