Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

La représentation des dinosaures

Godzilla

La technologie nous a fourni la capacité de montrer précisément les dinosaures tels qu’ils étaient à l’époque du Mésozoïque. Il est toujours plaisant de voir une exposition de dinosaures dans un musée, mais celle-ci n’offre pas une vision exacte de la vie de ces animaux. Aussi, sommes-nous contraints d’utiliser notre imagination pour les ramener à la vie, car il est très improbable de voir un jour des dinosaures clonés. Heureusement, de nombreux médias nous y ont aidés.

Les arts graphiques

Des artistes ont commencé à représenter des dinosaures pour un plus large public, peu après la publication, au début du XIXe siècle, des découvertes du Megalosaurus et de l’Iguanodon de Buckland et Mantell. Ainsi les premières interprétations de l’Iguanodon, ressemblant à un iguane géant, sont en parfaite adéquation avec l’opinion scientifique du moment. Le reconstitution de l’Iguanodon exposée au Crystal Palace de Londres en 1854, d’après Richard Owen, représentait la quintessence du savoir scientifique, bien que désormais dépassée pour un œil moderne. C’est en observant les diverses représentations des dinosaures au cours du temps que nous nous rendons compte de l’évolution de nos connaissances des dinosaures, car les graphistes ont toujours collaboré avec les scientifiques pour mettre leur œuvres en accord avec les dernières découvertes. À la fin du XIXe siècle, Thomas Henry Huxley insiste sur les similitudes entre l’Archeopteryx, le plus vieil oiseau connu et les autres dinosaures. Néanmoins, c’est au début du XXe siècle que l’image du dinosaure, animal lent et à sang froid, prend fin. Il faudra même attendre les années 1970 pour voir émerger de représentations de dinosaures agiles et rapides.

La littérature

Les romans ayant pour vedette des dinosaures datent de la deuxième partie du XIXe siècle. Ainsi, la plupart des premiers exemples montrent des explorateurs tombant nez à nez avec monstres préhistoriques – comme dans Le Monde perdu de sir Arthur Conan Doyle ou dans quelques essais de Edgar Rice Burrough. Parfois, à l’exemple de l’adaptation long métrage du Voyage au centre de la Terre de Jules Verne, les dinosaures restaient profondément enterrés. Les premiers romans, avec une certaine licence poétique, nous montraient les hommes vivant avec des dinosaures extrêmement grands. Il faut dire cependant que les auteurs s’inspiraient du savoir scientifique de l’époque. Ainsi, la littérature populaire est représentative des connaissances scientifiques. Seuls deux romans contemporains écrits par Michael Crichton : Jurassic Park et Le Monde perdu, (celui-ci n’ayant aucun rapport avec le roman de Conan Doyle) présentent les dinosaures tels que les paléontologues des années 1990 les perçoivent.

Les films

Pour beaucoup d’entre nous, il est indispensable de voir réellement ces animaux fascinants se mouvoir. Depuis le début de l’histoire du cinéma ou presque, les dinosaures ont été représentés dans les films. L’une de ses premières vedettes était Gertie, un sauropode dansant, présenté sur les écrans du monde entier depuis 1914. À cette époque, les dinosaures étaient créés en utilisant des modèles animés plan par plan. Cette technique est celle qui fut utilisée en 1933 pour le sensationnel King Kong. Les dessins animés ont toujours été populaires, mais ils atteignaient, en 1940, un sommet avec le Fantasia de Walt Disney. Mais beaucoup de réalisateurs ont filmé des acteurs grimés en dinosaure, technique rendue célèbre par Godzilla et ses nombreuses suites, en 1956. D’autres ont préféré faire des plans très serrés sur des lézards à fausses cornes ou sur des alligators vivants.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
×
Vous recevrez désormais un courriel lorsque de nouveaux articles seront publiés !