SQUELETTES et CRÂNES

La grande variété des squelettes exhumés depuis plus de 200 ans reflète l'immense diversité du groupe des dinosaures.

Les dinosaures formaient un groupe important et très divers, ce que montrent bien leurs squelettes très variés, depuis les gigantesques des plus gros animaux ayant jamais existé sur Terre jusqu’aux formes élégantes et délicates des plus petits spécimens. Malgré cela, ils avaient un grand nombre de traits communs.

DIVERSITÉ DES SQUELETTES

Si les dinosaures furent un groupe florissant, c’est en partie grâce à leur structure anatomique. Leurs membres postérieurs se trouvaient juste à l’aplomb du corps, ce qui leur permettait de se balancer d’avant en arrière et non pas de ramper comme beaucoup d’autres reptiles. Certains, dont les théropodes, avaient aussi des os creux, ce qui réduisait leur poids tout en fournissant un solide support. Chez les sauropodes, le squelette était aussi adapté pour être moins lourd. En dépit, ou plus exactement à cause de leur taille gigantesque, ce squelette devait être le plus léger possible tout en étant assez robuste pour supporter leur poids. Les vertèbres du cou, par exemple, comportaient des orifices et des cavités avec de nombreuses saillies réduites à des arcs-boutants. Ainsi, le paléontologue américain Edward Drinker Cope donna au dinosaure doté de ce type de cervicale creuse le nom de Camarasaurus (lézard à chambres). Dans d’autres parties du squelette, la robustesse structurelle comptait davantage que le gain de poids. Chez les sauropodes, les cératopsiens, les stégosaures et les ankylosaures, les os des membres antérieurs et postérieurs étaient massifs pour porter la lourde charge de l’animal. Les membres postérieurs se tenaient aussi droits que possible pour améliorer leur capacité à porter une charge. Armures, pointes, plaques et boucliers osseux, qui alourdissaient l’animal, ne se trouvaient que chez les quadrupèdes dont le poids était mieux réparti. Chez les dinosaures de petite taille, c’est la flexibilité et l’agilité qui importaient. Les petits théropodes et ornithopodes avaient un squelette de structure légère et d’une grande souplesse d’articulations. Ils avaient aussi généralement de très longues jambes pour leur taille, qui leur conféraient une grande célébrité pour pouvoir échapper aux plus gros prédateurs.

FAUSSE ALERTE

Alors qu'il résidait à Brigham Young University, dans l'Utah, le paléontologue américain Jim Jensen découvrit plusieurs sites importants tels que la carrière de Dry Mesa dans le Colorado et baptisa un certain nombre de dinosaures, dont les théropodes Dystylosaurus et Torvosaurus.

Jambe de dinosaure

Au cours d'autres fouilles dans le Colorado dans les années 1970, il exhuma deux "nouveaux" sauropodes gigantesques, qu'il baptisa Supersaurus et Ultrasaurus en se basant sur quelques os et quelques vertèbres. Si ces découvertes ont suscité un certain émoi à l'époque, il apparaît aujourd'hui qu'il s'agissait en fait du Diplodocus et du Brachiosaurus déjà connus des scientifiques.

CRÂNES

Crâne de Triceratop

Les os pesant beaucoup plus que la chair ou les muscles, la tête de certains dinosaures étaient très lourde, car leur dimension était imposante. Pour les cératopsiens cependant, cette boîte osseuse était un avantage du fait qu’elle protégeait l’animal contre les attaques des prédateurs et des blessures dans les combats. Le poids important du crâne reposait sur un cou très court, soutenu par d’énormes muscles. Chez les sauropodes, en revanche, la tête était perchée à l’extrémité d’un long cou. Elle devait être suffisamment grosse pour permettre à l’animal de prendre la quantité de nourriture dont il avait besoin, et suffisamment petite pour ne pas trop peser sur le cou. Chez certains spécimens, des fenêtres dans le crâne contribuaient grandement à alléger le poids de celui-ci. Les théropodes étaient généralement dotés d’une grosse tête qui devait non seulement être aussi légère que possible, mais aussi résister à la force qui s’exerçait sur elle quand l’animal éventrait sa proie ou qu’il se battait violemment avec un autre dinosaure. Leur crâne comportait donc de larges orifices encadrés par des arcs osseux très robustes.

Squelette de dinosaure

Newsletter !

Enigmes Mysteres Citation Amour Love Quotes